Perte d’exploitation ou perte de la valeur vénale du fonds de commerce ?

Les pertes d’exploitation sont les pertes que l’entreprise accumulent du fait que l’activité ne peut pas se poursuivre ou de façon réduite après un sinistre.

La perte d’exploitation peut être compensée de deux façons différentes :

  • Par indemnité journalière : montant en euro par jour et fonction du sinistre
  • Par capital de compensation : montant en euro total pour le sinistre.

Les assureurs considèrent souvent qu’en cas d’indemnité journalière les assurés ont tendance à ne pas être aussi rapide à remettre leur activité à flot. Les assureurs tendent donc à préférer la deuxième solution. Vous verrez que vos propositions d’assurance seront toujours moins chères dans le deuxième cas.

Quelle différence avec la valeur vénale du fonds de commerce ? La valeur vénale du fonds de commerce (VVFC) est la valeur intrinsèque du commerce assuré. C’est-à-dire combien le commerce vaudrait à la revente en l’état. Prendre l’option VVFC lors de la souscription de votre assurance multirisque n’a de sens que si vous possédez une boutique.

Quelques exemples :

Valeur Vénale du Fonds de Commerce :

  1. Nous avons eu le cas d’un restaurant (bonne localisation, bonne réputation, bonnes revues des services sanitaires) qui a dû arrêter son activité du jour au lendemain par arrêté préfectoral. Ses cuisines ont été rendues définitivement insalubres par la contamination de ses murs suite à une fuite de canalisation d’égout. C’était le résultat d’une erreur sur la maintenance de ces canalisations. Le restaurant n’avait fait aucune faute, la décision était définitive et irrévocable. Il a pu faire jouer sa garantie VVFC.
  2. Autre cas récent, une boutique avec pignon sur rue, bonne clientèle, aucun incident à déclarer a dû cesser son activité du jour au lendemain. La fermeture à été causée par une (énorme) fissure sur le mur porteur provoquée par le creusement des fondations sur le chantier voisin. L’ensemble du bâtiment a été jugé instable. L’ensemble des habitants et commerces de ce bâtiment a de l’être relogé. Dans ce cas de nouveau c’est la garantie VVFC qui a joué.

Perte d’exploitation :

  1. Nous avons eu le cas d’une agence de voyage qui a dû interrompre son activité pendant plusieurs semaines. Cette interruption fait suite à l’inondation d’une partie de ses locaux et les réparations qui ont suivies. Pendant toute la période des réparations, l’activité a été réduite à quasiment zéro. L’assuré a pu faire jouer son assurance multirisque bureau pour obtenir le remboursement des réparations et de sa garantie perte d’exploitation. Grâce à son assurance multirisque professionnelle il a reçu plusieurs milliers d’euros pour compenser le manque à gagner en chiffre d’affaire.

Si vous n’êtes pas sûr de quelle garantie souscrire, nous sommes là pour vous conseiller. Contactez-nous.